Partagez | 
MORTEM ET GLORIAM
MessageSujet: MORTEM ET GLORIAM   Sam 13 Aoû - 14:28


Salut voici une présentation de la règle récupérée sur le site http://www.thewargameszone.org/

Enfin une règle qui change de l'ordinaire et qui permet aux joueurs d avoir des armées bien différenciées. Je suis en pleine phase de test.


présentation de MeG aux francophones

Postby PUNCH » Sun Jul 17, 2016 10:52 pm
Salut à Tous,
Mortem et Gloriam sort le Lundi 18 Juillet à 12h00 heure anglaise.
vous pourrez l'acheter sur le site http://www.thewargameszone.org/

voici une présentation de la règle pour les francophones qui souhaitent la découvrir:
A propos du jeu :

Jouer au Général :
Mortem et Gloriam (MeG pour faire court) est un wargame où vous prenez le commandement d'une armée du monde antique - vaguement défini comme la période avant la poudre et des armes à feu. Vous commandez une armée de 50 - 100 bases de figurines peintes, en les déplaçant sur une table qui représente un champ de bataille.
Vous êtes le commandant de l'armée et, avec vos sous- généraux clés, vous contrôlez votre armée pour tenter de briser votre adversaire. Donc, vous pourriez être Alexandre avec ses principaux subordonnés Parménion et Ptolémée, ou Hannibal avec Hasdrubal et Hanno, ou Vercingétorix le Gaulois avec les chefs des principales tribus gauloises, ou Gengis et Kubilai .... ce choix est le vôtre.
Mortem et Gloriam nous permet de devenir un général dans le monde antique.
La diversité est le piment de la vie :
Les figurines représentent les différents types de troupes qui composent l’armée que vous avez choisi - qu'ils soient piquiers macédoniens, guerriers gaulois ou chevaliers teutoniques. Les armées de l'ère antique variaient énormément des armées romaines avec leurs légions solides et leurs auxiliaires, aux armées des steppes et leurs guerriers à cheval nomades.

Cette variété est l'un des grands avantages du jeu d’histoire antique. Pour la période de démarrage – L’hégémonie de la Grèce et de Rome - vous trouverez plus de 60 armées répertoriées au choix - et des centaines d'autres suivront. Mortem et Gloriam dispose des mécanismes pour jouer des Huns comme des Huns, et les Romains comme les Romains. Ainsi, lorsque vous jouez comme Attila, les tactiques qui ont fonctionnées historiquement pour lui marcheront pour vous sur votre table de jeu.
Une armée à Mortem et Gloriam :
Une armée est constituée d'ensembles de bases représentant les unités ou groupes d'unités fonctionnant ensemble. Ceux-ci sont appelés groupes d’unités (UG pour faire court). les armées historiques ont été commandées de cette façon - les unités fonctionnent rarement seules, elles ont tendance à être regroupées avec d'autres pour rendre leur contrôle plus facile. Donc, trois unités réelles de phalange travaillaient ensembles, ou deux bandes de guerriers de deux tribus étaient assemblées et ainsi de suite. A Mortem et Gloriam une armée a typiquement 10-20 de ces groupes d'unités.
Il y a en fait deux types de groupe d’Unité : 1) Groupes tactiques (TuG’s): les troupes de combat principales et 2) Skirmish Groupes (SuGs) : les troupes légères. Un groupe d’unité tactique d’infanterie est de 8 bases, et un groupe d’unité tactique de cavalerie est de 6 bases - bien qu'encore une fois il y a une grande variété de types d'unités et d’armées. Par exemple, un TuG d’éléphant est de 3 ou 4 modèles.
Vous pouvez utiliser n’importe quelle largeur de socles du moment que les deux partenaires utilisent toujours les mêmes largeurs de front de socles.

Faire dérouter l’armée ennemie :
Nous mesurons l'attrition, les dommages et la réduction de la capacité de combat de chaque groupe tactique (TuG) en réduisant le nombre de ses bases. Les principes des règles sont très simples. Tuer la moitié des bases dans un (TuG) et il se brise et fuit ; tuer un tiers d'un groupe de légers(SUG) et il se disperse et s’enfuit. Donc, un groupe tactique typique d’infanterie de 8 bases se brise et s'enfuit quand il perd sa quatrième base et sa capacité de combat aura été en baisse avec chaque perte de base précédent. Les SuGs sont généralement de 6 ou 9 bases et ainsi vont se briser dès leur deuxième ou troisième perte.
Détruire une armée est tout aussi simple. Cassez la moitié des Groupes tactiques d’une armée (TuG) et l'armée va s’enfuir. Vous ne pouvez pas gagner une bataille dans Mortem et Gloriam simplement en tuant les Groupes de légers ennemis (SuGs). Vous devez détruire les troupes de combat de l'adversaire.
Faire des dégats :
Les dommages sont causés en lançant les dés spéciaux de Mortem et Gloriam. C’est un jeu de dés en cinq couleurs: noir, blanc, vert, jaune et rouge. Il y a trois symboles sur les dés : un crâne, une épée croisée avec une flèche, et un S « fantaisie » (abréviation de "spécial"). Lorsque vous lancer le « Death Dice », un symbole de crâne tue une base ennemie – c’est simple ! Le symbole de l'épée et de la flèche provoque une blessure - et deux blessures tuent une base. Et le S « fantaisie » génère des effets spéciaux.

Ainsi, dans le jeu, vous lancez ces dés pour chaque colonne de bases de tir ou de défense afin d'endommager les troupes adverses. Meilleures sont vos troupes, par rapport à vos adversaires, meilleurs sont les dés que vous lancez. Les dés rouges sont brutaux et ont 2 crânes, 3 croix et un « S ». Les dés noirs sont faibles en comparaison, et ont une seule croix, un S et quatre faces vierges qui ne font rien. Alors, votre tâche en tant que commandant de l'armée est d’amener vos troupes en bonne position pour lancer le plus grand nombre des meilleurs dés afin de briser votre adversaire.
Mener vos troupes :
Vous disposez d'un large éventail d'options tactiques et de choix à faire en tant que commandant de votre armée. Ceux-ci sont gérés en utilisant les cartes de commandement Mortem et Gloriam. Les cartes reflètent les couleurs des dés avec les cartes de couleur noir, blanc, vert, jaune et rouges. Il y a 8 noires, 12 blanches, 16 vertes, 12 jaunes et 6 rouges dans chaque paquet. Le concept de base est le même que le « Death Dice » - les cartes rouges sont les meilleures et les pires sont noires. Les cartes rouges permettront des mouvements sophistiqués, les cartes noires permettent généralement rien du tout.

De meilleurs généraux obtiennent plus de cartes. Donc, si vous choisissez d'être Alexandre (qui est un général légendaire), vous recevrez 5 cartes à chaque tour avec lesquelles vous pourrez commander ses troupes. Si vous jouez Darius, un général médiocre, vous obtiendrez seulement 2 cartes à chaque tour.

La mécanique dans la partie mouvement du jeu est qu'il y a trois types de troupes: entrainés, formés et tribaux. Les troupes entrainées vont trouver les choses faciles à faire – elles auront rarement besoin de mieux qu'une carte verte pour faire des choses. Les troupes tribales vont à part les mouvements de base, toutes les trouver difficiles et souvent avoir besoin de cartes jaunes et rouges pour faire des choses sophistiquées. Il y a une grande variété de mouvements différents à choisir dans le jeu - les cartes sont utilisées pour « payer » pour tout cela. Donc, avoir le plus de cartes des meilleures couleurs est toujours une bonne chose.
Mouvements entremêlés :
Les cartes de commandement sont jouées alternativement dans Mortem et Gloriam - vous jouez une carte pour faire une action, puis votre adversaire et ainsi de suite. Cela crée un système de mouvement qui est entremêlé plutôt que le « I go/you go » de ces dernières décennies. Au lieu de cela, vous constaterez qu'il y a un flux et reflux des actions et des contres se produisant en continu. De meilleurs généraux avec les troupes entrainées peuvent réagir plus facilement aux actions de l'adversaire que les généraux les plus médiocres avec les troupes tribales. Vous pourrez également vous retrouver à jouer vos cartes dans les différentes phases du jeu pour effectuer des tâches lors de combats ainsi que pendant les mouvements. Il n'y a tout simplement pas une chose telle que « mon tour ! » - les deux joueurs sont impliqués tout le temps.
Rapide et furieux :
Mortem et Gloriam est conçu pour être joué à un rythme rapide. La phase de préambule de la bataille a toutes les grandes options tactiques dont vous avez besoin, mais elles sont résolues rapidement - de sorte que vous serez généralement en action avec le déplacement des premières troupes dans les 20 minutes. Le jeu est conçu pour être rapide dans le mouvement et une affaire sanglante, et comme la plupart des batailles, alors même que vous serez vainqueur, vous aurez généralement souffert - d'où,le " personne ne sort indemne ! " Le jeu est conçu pour mener à une conclusion en 2 heures une fois que vous êtes familier avec la règle.
Subtile et riche en capacités :
Les mécanismes de commandement permettent une grande finesse dans le jeu. Plus vous jouez ,et plus vous voyez le large éventail de choix que vous avez en tant que commandant de l'armée, et à quel point certaines décisions sont vitales. Le rôle que vous donnez à vos sous-généraux au début du jeu est aussi critique qu'il l’était en réalité. Vous avez également une flexibilité considérable dans la façon dont vous concevez votre armée en utilisant le Mortem et Gloriam Army Builder, et vous aurez besoin de la concevoir avec vos tactiques et votre style de jeu à l'esprit.

Les tirailleurs ont joué un rôle clé dans la période antique et vous trouverez qu'ils ont leur propre sensation et effet dans Mortem et Gloriam - mais ils dominent rarement le champ de bataille. Comme mentionné, vous ne pouvez pas briser l'armée en détruisant uniquement les légers - il faut casser la moitié des Groupes tactiques «TuGs» de vos adversaires.
Les armées varient énormément dans leur mix « TuG / SuG »: une armée romaine pourrait avoir aucun « SuG» du tout, un parthe pourrait avoir seulement 4 Groupes tactiques «TuGs» de cataphractes entièrement blindés, mais une douzaine de « SuGs ». Bien utilisés, les groupes de légers peuvent harceler et ralentir un adversaire, mais ils vont rarement gagner une bataille par eux-mêmes - et à Mortem et Gloriam ils le font par l'effet de leurs tirs plutôt que simplement par leur présence. Vous devez vous battre avec les principales troupes de bataille pour gagner - bien utiliser une armée parthe est un défi, vous avez à «bien attendrir » l'adversaire et utiliser soigneusement vos cataphractes, car vous ne pouvez pas vous permettre de les perdre!
Avant que la bataille ne commence :
Dans l'histoire l'une des compétences clés des meilleurs généraux était de concevoir quand et où leurs armées ont combattu. Ce fut aussi important que leurs compétences sur le champ de bataille. Dans Mortem et Gloriam, les meilleurs généraux vous donnent une plus grande chance de forcer une bataille sur le terrain que vous préférez.
Mortem et Gloriam traite de la course à la bataille avec un jeu dans le jeu simple, appelé le système de pré- bataille. Cela représente les cinq jours avant la bataille et détermine où la bataille a lieu. Si vous êtes le joueur envahi vous choisissez une «carte» pour le type de territoire où vous voulez combattre, et vous décidez où vous voulez essayer de vous mettre en place. Mais le général adverse va essayer de vous sortir de cette position et vous amener sur un terrain mieux adapté pour lui. Le résultat de ce système pré- bataille représente une combinaison des erreurs commises par les armées, d'avoir à se déplacer au fourrage, ou l’incapacité de comprendre où est l'ennemi et ainsi de suite.
Avant tout, s’amuser :
D'abord et avant tout cela MeG est un jeu et devrait être amusant. L'objectif de conception a été tout au long d’atteindre cet objectif tout en s’assurant que les règles décrivent ce que nous savons à propos de l'histoire ancienne. Il y a des domaines de l'histoire ancienne qui sont assez bien compris ; mais beaucoup d'autres où des interprétations différentes sont possibles. J'ai essayé de garder le côté intéressant et agréable partout où il y a doute.

Donc, mélangez le pack de commandement, commencez à lancer les « Death Dice » et profitez !

Bon jeu à Tous!

PUNCH
avatar
olivier
Membre du Club des Nerviens

Messages : 80
Date d'inscription : 04/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: MORTEM ET GLORIAM   Lun 15 Aoû - 8:23

Mortem et Gloriam : http://lurkio.co.uk/blog/archives/2705


Batavian Revolt vs Skythians:arrow: http://lurkio.co.uk/blog/archives/2713


Batavian Revolt vs Republican Romans:arrow: http://lurkio.co.uk/blog/archives/2721
avatar
nounours59
Vice-Trésorier du Club des Nerviens

Messages : 179
Date d'inscription : 23/12/2015
Age : 51
Prénom : Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://powfrance.e-monsite.com/
 
MORTEM ET GLORIAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mortem et gloriam
» Trahison post mortem ^
» Mythe du VRAI Vampire.
» Carmina Burana
» Mortem Mundus, ou un deterrage de topic en règle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du club des Nerviens :: Discussions & Partages :: Jeux par époque :: Antiquité & Moyen-age :: Règles-
Sauter vers: